La forêt de Retz candidate au label Forêt d’Exception

Fin 2020, la Communauté de Communes Retz-en-Valois (CCRV), l’Office national des forêts (ONF) et le Centre des Monuments Nationaux (CMN) ont proposé l’éligibilité de la forêt de Retz au label Forêt d’Exception®  auprès du Comité National d’orientation Forêt d’exception (CNO).
La forêt de Retz , troisième plus grand massif forestier de France a reçu un avis favorable et possède à présent le label Forêt d’Exception®  et ce pendant 5 ans. . Celle-ci sera est entrer dans le top 20 des plus belles forêts française.

Le Label forêt d’exception c’est quoi?

Ce label, créé à l’initiative de l’ONF en 2008, distingue un projet territorial rassemblant les acteurs locaux engagés dans une démarche d’excellence, autour d’un patrimoine aux valeurs particulièrement affirmées.

Une belle reconnaissance pour cette forêt qui apporte beaucoup au territoire et à ses habitants depuis des siècles, et un label à la hauteur de la future Cité internationale de la langue française.

Retrouver ici la charte nationale de la démarche Forêt d’Exception, à laquelle adhèrent les partenaires : Charte Forêt d'Exception (pdf - 53 Ko)

Un projet collaboratif

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat entre la CCRV et l’ONF pour la période 2020-2026, signée fin 2020. Un véritable engagement autour d’un projet de valorisation de la forêt de Retz. Cette dernière constitue un véritable levier de développement et d’attractivité pour le territoire de la CCRV.
Cette convention est la suite logique des différents projets déjà engagés depuis plusieurs années entre les deux partenaires, tel que la Tour d’observation du Général Mangin, les circuits de randonnées, le festival Branche & Ciné et la Route Européenne d’Artagnan (REA). De nouvelles actions vont ainsi amplifier la dynamique de valorisation du patrimoine naturel et historique comme un itinéraire cyclable liant les châteaux de La Ferté-Milon, Villers-Cotterêts et de Pierrefonds., la préservation de la biodiversité etc.

Mais qui dit forêt de Retz dit château de Villers-Cotterêts, future Cité internationale de la langue française. Deux atouts majeurs pour le rayonnement du territoire et qui sont intimement et historiquement liés. Ce projet de labélisation ne pouvait donc s’effectuer sans le Centre des Monuments Nationaux aux côtés de l’ONF et de la CCRV.

Des ateliers de co-construction

Après la mise en place du comité de pilotage en février 2021, des ateliers se sont déroulés du 25 juin au 8 juillet 2021. Ces groupes de travail sur plusieurs demi-journées ont permis de commencer la co-construction du contrat de projet. Ils avaient pour but d’imaginer et de sélectionner les actions prioritaires à mettre en œuvre pour les 5 prochaines années en forêt de Retz. 

Associations d’usagers et d’historiens, élus et techniciens des collectivités locales, services de l’Etat (DRAAF, DDT), représentants de la filière bois et du monde de la chasse… ont accepté de faire partie de cette grande réflexion. Environ 60 personnes de l’Aisne et de l’Oise se sont investies lors de ces ateliers co-animés par la Communauté de Communes Retz-en-Valois, l’Office national des forêts et le Centre des Monuments Nationaux.

Ils vont permettre de mettre au point un programme d’actions au bénéfice de la forêt et de ses patrimoines, de la dynamique économique locale et des usagers de la forêt. 

 Trois grandes orientations stratégiques 

Afin de fixer les grands objectifs de ce travail collectif, le comité de pilotage a validé trois orientations stratégiques : 

• « Co-construire un projet de développement touristique et économique durable, original et tourné vers l’avenir au service d’un territoire à haute qualité environnementale » 

• « Accompagner la forêt de Retz face au défi climatique, préserver et valoriser ce patrimoine naturel dans le cadre de la transition écologique en contribuant au développement de la filière bois locale ». 

• « Affirmer la notoriété de la forêt de Retz, promouvoir et valoriser ce patrimoine, son identité et celle du territoire en s’appuyant sur son patrimoine culturel et historique ».